EDITO 2016

 EDITO 2016


Issus de 27 pays, les courts qui composent cette 11e édition d’Animatou sont le reflet du monde contemporain, avec son lot d’absurdités, d’injustices et de peurs. Les richesses de la planète s’épuisent, les politiques multiplient les contradictions. Les 240 réalisateurs et réalisatrices nous renvoient leurs images du monde, teintées parfois de dérision grinçante, en portant un regard tantôt décalé, tantôt intime, tantôt léger ou engagé. L’humour noir n’est jamais loin. Tous affichent une liberté d’expression totale et sans compromis.

Après le Portugal, nous accueillons cette année au MEG, le Canada, auquel nous consacrerons un focus sur l’animation québécoise, les dernières productions de l’ONF et les cultures des peuples autochtones. L’occasion de découvrir une production riche et engagée. Le deuxième volet canadien au Spoutnik et au BAC sera consacré à Theodore Ushev, l’un des réalisateurs canadiens les plus doués de sa génération.

Animatou inaugure cette année un nouveau prix honorifique, «Le prix du public Belle-Idée» en collaboration avec les Affaires culturelles des HUG, qui sera décerné par les résidents de Belle-Idée au meilleur film parmi 9 courts métrages d’animation issus de la compétition internationale. Le Festival poursuit ainsi ses collaborations hors les murs avec les acteurs culturels de la Cité et des communes avoisinantes, avec notamment un ciné-concert avec Ensemble Vide dans le bâtiment industriel Arcoop à Carouge le 1er octobre en préambule au Festival.

A travers les limites infinies qu’offrent l’animation, Animatou vous convie à vous immerger durant 10 jours dans l’univers singulier du cinéma d’animation, à vous ouvrir l’esprit, débrider votre imagination, et sans doute à comprendre un peu mieux la société d’aujourd’hui. A ne pas manquer les rendez-vous festifs du Festival «Animatou Likes It Hot» au Spoutnik, le Wendredi Wunderbar, le dîner-concert avec les Duck Duck Grey Duck au Café du Cinéma et une soirée décalée à l’Ecurie avec Jean-Louis Costes.

Matilda Tavelli and Lani Weber Schaer
Directrices artistiques 

Hailing from 27 countries, the shorts that make up this 11th edition of the Animatou Festival are a reflection of the contemporary world, with its haul of absurdities, injustices and fears. The planet’s riches are being depleted, and politics only brings mounting contradictions. This year’s 240 directors have sent us their images of the world – images sometimes tinged with caustic derision, sometimes off-kilter, at other times intimate, or light, or committed to a cause. Black humour often lurks around the corner. And all the films display a complete and uncompromising liberty of expression. 

After hosting Portugal last year, this year we are welcoming Canada at Geneva’s Museum of Ethnography, with a focus on Quebecois animation, the latest productions from the National Film Board and the cultures of Aboriginal peoples. It’s an opportunity to discover a rich, politically and socially engaged body of work. The second Canadian component of the program will be held at the Spoutnik and the Contemporary Art Building and is dedicated to Theodore Ushev, one of the most talented Canadian directors of his generation. 

Animatou is also giving out a new honorary award this year, the Belle-Idée Audience Award, in partnership with the Cultural Affairs Department of Geneva University Hospitals. The winner of this award will be chosen by Belle-Idée residents for the best film among 9 animated shorts from the International Competition. The Festival thus continues to reach out beyond its own walls, teaming with cultural partners from the City and neighbouring communes for events such as a film concert in Carouge’s industrial building Arcoop on October 1st screening-concert with Ensemble Vide to kick off the festivities. 

To experience the boundless possibilities that animation offers, Animatou invites you to submerge yourself for 10 days in the unique universe of animated film—to open your minds, unleash your imagination and, without a doubt, understand a little better the society we live in. And you won’t want to miss our festive events like “Animatou Likes It Hot” at the Spoutnik, Fridays at Wunderbar, a dinner concert with Duck Duck Grey Duck at Café du Cinéma, and a quirky party at l’Ecurie with Jean-Louis Costes.

Matilda Tavelli and Lani Weber Schaer
Artistic Directors


Le festival Animatou propose le meilleur de l’animation suisse et internationale, avec le double objectif de contribuer à la promotion de films qui ne passent que trop rarement en salles, et d’offrir un moment de réflexion ou de détente à un public de tous âges et de tous horizons.

Décliné en quatre sections (suisse, internationale, expérimentale et documentaire), le programme compétitif reflète la variété des productions actuelles de courts-métrages animés. Une série de programmes hors-compétition est aussi proposée, avec une sélection de longs-métrages, des programmes pour le tout jeune public préscolaire, et deux compilations de courts: le Best Of Annecy et les meilleurs travaux de l’année d’étudiants de la Haute École de Lucerne – HSLU.

Dans le but de mettre l’art de l’animation en pratique, outre les ateliers proposés durant le festival, Animatou collabore de longue date avec les Hautes Ecoles d’Art suisses. Ainsi, la bande-annonce du festival est créée chaque année par des élèves de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD), sous la houlette d’un réalisateur invité pour l’occasion.

Chaque édition met également à l’honneur un pays hôte, invité pour la qualité de sa production nationale, avec une rétrospective d’un réalisateur majeur, des master classes, une compilation de travaux d’étudiants sélectionnés par une école d’art, et une carte blanche attribuée à un festival de cinéma d’animation, offrant au public un éventail de la culture de l’animation à l’étranger.

Animatou is an annual festival dedicated to bringing the best of Swiss and international animation films to audiences of all ages. Aiming to raise awareness of art films which rarely make it to the big screen while providing a moment of reflection, escape or fun, the festival hosts four distinct competitions for animated shorts which illustrate the variety of today’s productions: International Films, Swiss Films, Experimental Films and Documentaries.

A series of off-competition programmes is also proposed, with feature animated films, the Best of Annecy and a selection of student works by the University of Applied Sciences and Arts of Lucern (HSLU).

As part of Animatou’s legacy of collaborating with Swiss art schools and supporting the art of animation, a special partnership with the Geneva Universtity of Art and Design (HEAD) puts the school’s students in charge of the creation of the annual festival trailer.

Each year, the festival sets out to explore new horizons and hosts a country as a guest of honour. A special programme brings together the best of its national production, including a retrospective on a significant director, a compilation of student works submitted by an art school and a screening programme proposed by an animation film festival of national importance.