Chargement Évènements

« All Évènements

  • Cet événement est passé

SPÉCIAL ITALIE: RETROSPECTIVE HISTORIQUE – 30 ANS DE CINÉMA D’ ANIMATION ITALIEN DE 1966 À 1996

11 octobre 2017
18 h 30
- 19 h 35

| Gratuit
Dès 12 ans
Rétrospective historique -Dedalo_Manfredo_Manfredi_Nomadica

13 COURTS-MÉTRAGES – 65’
CURATEUR | CURATED BY ANDREA MARTIGNONI

Programme en italien


INTRODUCTION GÉNÉRALE par Andrea Martignoni, curateur

Préparer dans le cadre d’Animatou trois projections consacrées à trois facettes et périodes de l’animation italienne s’est avéré un exercice fort intéressant. Le premier programme illustre la période qui démarre au début des années 60 et s’achève à la fin des années 80, se prolongeant même au tout début des années 90. Nous y croiserons quelques grands noms du court-métrage d’animation italien, depuis les noms connus dans le monde entier de Bruno Bozzetto et du couple d’artistes Gianini et Luzzati jusqu’à des noms moins célèbres mais pas moins intéressants comme Manfredo Manfredi et Stelio Passacantando, en passant par les Minifilms, petits bijoux créés à partir de 1966 par Paul Campani. Paul Campani, dont la société de production Paul Film sise à Modène fut une véritable pépinière d’artistes à l’incroyable talent créatif, au sommet de leur carrière dans la production de publicité d’auteur, aussi bien pour le cinéma que pour la télévision, et notamment pour le format publicitaire typiquement italien du Carosello – émission de début de soirée qui sera diffusée de la fin des années 1950 à la fin des années 1970, et qui avec des spots publicitaires de la même période fait l’objet de la seconde rétrospective. Quant au programme le plus récent, il concerne l’animation italienne de ces dix dernières années, dont le niveau de qualité n’a rien à envier aux âges d’or des décennies précédentes.

 

INTRODUCTION by Andrea Martignoni, curator

Putting together three screenings for Animatou on three different facets and periods of Italian animation proved to be a thoroughly interesting exercise. The first programme canvasses the period from the beginning of the 1960s to the end of the 1980s, stretching into the early 1990s. In this line-up, we encounter some of the great names of Italian animated short films – from renowned, internationally known figures like Bruno Bozzetto and the duo Gianini and Luzzati, to lesser known, but not less interesting directors like Manfredo Manfredi and Stelio Passacantando, not to mention works like Minifilms, little jewels first created by Paul Campani in 1966. Paul Campani’s production company Paul Film in Modena was a veritable breeding ground of incredible creative talent, with artists at the height of their careers in the creation of «auteur» commercials for television and the big screen. One such example is the typically Italian advertising format of Carosello, an evening show that was broadcast from the end of the 1950s until the end of the 1970s. Carosello and other TV ads from the same period make up the programme of the second screening. The third screening showcases more recent Italian animated films from the last ten years, whose level of quality gives Italy’s modern era of filmmaking no reason to envy the golden ages of decades past.


Signor Rossi est le personnage le plus caractéristique de l’animation de Bruno Bozzetto et de sa vision critique de l’Italie du boom économique de l’après-guerre. Il signor Rossi compera l’automobile est peut-être le meilleur exemple de cette veine sarcastique, tandis que Una vita in scatola dénonce lui aussi l’aliénation de la vie moderne, mais d’un autre point de vue. Libérés de toute finalité publicitaire et inspirés des transformations culturelles propres aux années 1960, Paul Campani et Massimino Garnier créent la série des Minifilms, des courts-métrages animés d’une minute de durée, à l’ironie grotesque, capables de résumer toutes les caractéristiques et défauts de l’homme contemporain. Avec Pulcinella, Gianini et Luzzati réalisent encore un de leurs chefs-d’oeuvre universels avec lesquels ils rendent hommage à la musique de Gioacchino Rossini. Plus difficile d’accès, le cinéma de Manfredo Manfredi, considéré par beaucoup comme le chef de file de la peinture animée qui se développera par la suite au cours des années 1990 et 2000. Stelio Passacantando réalise Il Generale all’inferno, adapté d’un poème de Pablo Neruda et réalisé avec des dessins violents et crus en noir et blanc, qui dénonce les horreurs de la guerre dans l’Espagne franquiste. Ursula Ferrara, à l’époque une promesse de l’animation italienne (et qui a fait ses preuves depuis), réalise un merveilleux plan-séquence en noir et blanc dans Come persone.

 

Signor Rossi is the character that most encapsulates Bruno Bozzetto’s animation style and critical regard on the Italy of the post-war economic boom. Il signor Rossi compera l’automobile (Mr. Rossi Buys a Car) is perhaps the best illustration of Bozzetto’s sarcastic streak, while Una vita in scatola (Life in a Box) denounces the alienation of modern life from a different perspective. Free from advertising constraints and inspired by the cultural transformations taking place in the 1960s, Paul Campani and Massimino Garnier created the series Minifilms, one-minute animated shorts of grotesque humour able to summarize all the characteristics and faults of modern man. With Pulcinella, Gianini and Luzzati produced another universal chef-d’oeuvre that paid homage to the music of Gioacchino Rossini. More difficult to access were the films of Manfredo Manfredi, considered by many as the leader of animated painting, a technique that would develop over the course of the 1990s and 2000s. Stelio Passacantando directed Il Generale all’inferno, adapted from a poem by Pablo Neruda and composed of violent, raw drawings in black and white denouncing the horrors of the war in Franco’s Spain. Ursula Ferrara, a promising figure in Italian animation (who has since proven her merits), directed a marvellous sequence shot in black and white in Come persone.


IL SIGNOR ROSSI COMPRA L’AUTOMOBILE | BRUNO BOZZETTO | 1966 | 11’
BOOMERANG – MINIFILM 2 | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
UNA VITA IN SCATOLA | BRUNO BOZZETTO | 1967 | 6’30’’
ZERO – MINIFILM 3 | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
PULCINELLA | GIULIO GIANINI, EMANUELE LUZZATI | 1973 | 11’
ESCAPE – MINIFILM 3BIS | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
IL MURO | MANFREDO MANFREDI | 1971 | 12’
EXISTENCE – MINIFILM 4 | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
DEDALO | MANFREDO MANFREDI | 1977 | 11’
WARRIOR – MINIFILM 12 | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
IL GENERALE ALL’INFERNO | STELIO PASSACANTANDO | 1984 | 4’20’’
SURVIVAL – MINIFILM 17 | PAUL CAMPANI, MASSIMINO GARNIER | 1966 – 1974 | 1’
COME PERSONE | URSULA FERRARA | 1995 | 2’

Détails

Date :
11 octobre 2017
Heure :
18 h 30 - 19 h 35
Prix :
Gratuit
Catégories d’Évènement:
, , ,

Lieu

Musée d’ethnographie de Genève (MEG)
Boulevard Carl-Vogt 65-67
Genève, 1205 Switzerland
Téléphone :
022 418 45 50
Site Web :
www.meg-geneve.ch

Festival international du film d'animation