Le mot de Anne Emery-Torracinta

Faire défiler le monde sur un écran, par le choix de créations de qualité qui révèlent au public genevois des univers insoupçonnés, tel est le pari relevé par Animatou depuis plus d’une décennie. Grâce à son réseau international mais aussi à son ancrage sur le territoire du canton, le Festival a mis sur pied une programmation qui associe des institutions locales à la diffusion de films d’animation rarement projetés dans les circuits traditionnels.
Le DIP se félicite de la place accordée aux classes de tous les degrés dans le programme d’Animatou. On le constate depuis plusieurs années, les projections scolaires suscitent entre les élèves et leurs enseignants de précieux échanges, des questionnements et – qui sait? – peut-être aussi des vocations. Aussi la nouvelle offre adaptée aux élèves du Secondaire II et les masterclasses Cinéma proposées aux étudiants de la HEAD ouvrent-elles des perspectives particulièrement intéressantes.
Le gros plan de cette 11ème édition sur le Canada – notamment sur les peuples autochtones de ce pays – touchera toutes sortes de publics, tant par la diversité des oeuvres que par les thématiques sélectionnées.
Il reflète aussi une belle collaboration entre le festival, le Musée d’ethnographie de Genève et l’Ambassade du Canada à Berne. Comme le diraient les Québécois pour exprimer leur enthousiasme: «Aller aux vues avec Animatou, c’est tiguidou»*.
*«Aller au cinéma avec Animatou, c’est parfait!»

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d’Etat chargée du département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP)

 

Show the world, as it flows past on the big screen. Select top-quality films and give Genevans a glimpse of universes unknown. These are the challenges that Animatou has risen to for over a decade. Both the Festival’s international network and its roots in the canton have allowed Animatou to create a space that brings together local institutions and animated films rarely shown in mainstream movie theatres.

The Department of Education, Culture and Sport is pleased to see that all ages have been taken into account in Animatou’s line-up.

For many years now, the Festival’s programmes for school children have sparked valuable conversations and questions between students and their teachers – and perhaps even inspired careers too. In addition, new programmes for students in the upper Secondary level, and master classes offered to students at the HEAD will provide especially interesting perspectives. This 11th edition of Animatou zooms in on Canada and its indigenous peoples, and is sure to touch all types of audiences through the diversity of its films and chosen themes.
This year’s festivities also bear witness to the strong partnership between the Festival, Geneva’s Museum of Ethnography, and the Embassy of Canada in Bern. As the Québécois would say to show their enthusiasm:

“Aller aux vues avec Animatou, c’est tiguidou”*.

* “Going to the movies with Animatou’s the perfect thing to do!”

Anne Emery-Torracinta
State Councillor for the Departement of Education, Culture and Sports (DIP)